Le Château de Puymartin Histoire du Château de Puymartin La légende de la Dame Blanche

Le Château

La petite chapelle



La visite commence par la chapelle qui se trouve juste à droite en rentrant par la grande porte.

Elle a été profondément restaurée au XIXe siècle : on peut y admirer deux belles statues en pierre polychrome découvertes dans les douves du château lors des restaurations : on suppose qu’elles avaient été cachées là lors des guerres de religions au XVIe siècle. A gauche une délicate Piéta du XVe, à droite un Saint-Sacerdos du XVIe siècle : il s’agit d’un saint local (la cathédrale de Sarlat porte son nom). Ces deux statues sont classées et donc ne quitteront plus le château.
Le long des murs, vous pouvez voir un chemin de croix en émaux de Limoges du XVIIIe siècle. Dans la partie ajoutée au XIXe siècle, il y a un détail intéressant à remarquer sur le vitrail : la tête représentée dans l’auréole n’est pas celle de Saint-Marc (Sanctus Marcus) mais celle du marquis Marc de Roffignac de Carbonnier de Marzac qui fit restaurer le château vers 1890 : c’était le grand-père du comte Henri de Chérade de Montbron décédé le 31 juillet 2002 ; sa femme et ses enfants sont maintenant propriétaires du château.

Cette chapelle n’est utilisée qu’une fois par an, lors de la célébration du 15 août pour la messe de l’Assomption (messe privée).

En sortant, vous apercevez un blason sur les portes : une croix, un croissant et une étoile : c’est le blason de la famille de Carbonnier ; au-dessus de la porte en haut des marches, un autre blason : un lion surmonté d’une couronne de marquis, emblème de la famille Roffignac de Marzac.

Le dallage sur lequel vous marchez est un Pisée constitué de lauzes enfoncées de champ (verticalement) dans le sol (20 à 30 cm).

Contact I Informations I Mentions légales I Plan du site